Le concept des pensées automatiques


Les pensées automatiques indiquent les réflexions spontanées. Elles présentent généralement des conséquences sur les émotions. En effet, elles sont basées sur des schémas cognitifs. Il s’agit donc d’un cas auquel les spécialistes de la psychologie et de la psychothérapie cognitives se basent pour mener à bout leur travail.

Quelles sont les répercussions émotionnelles des pensées automatiques ?

repercussions-emotionnelles.jpg

Selon le D. Burns, les émotions ne sont que les conséquences des pensées. En matière de la thérapie cognitive, les psychologues et thérapeutes mettent l’accent sur le fait que le monde extérieur n’influence guère sur les émotions. Elles sont souvent lés conséquences des pensées automatiques. À la suite de pensées négatives, neutres ou positives, une personne a l’habitude de procéder à l’interprétation. Cette action, appelée dialogue intérieur, s’effectue généralement par le biais des pensées automatiques qui hantent l’esprit tout au long de la journée, même la nuit. Ce n’est donc pas étonnant si elle détermine l’humeur. Il faut noter que cette idée ne date pas d’hier. Des philosophes, durant l’antiquité, ont déjà fait comprendre ce mécanisme aux humains de l’époque. D’ailleurs, le fait que l’on a tendance à se suicider non durant le temps de guerre, mais lors de la paix est une preuve irréfutable des conséquences des pensées automatiques sur les émotions.

La remise en question des pensées automatiques

pensee-automatique.jpg

Les pensées automatiques incitent le cerveau à interpréter de nouveau les expériences vécues. Sans doute, l’anxiété, la dépression et la colère ne sont que des formes des répercussions négatives de ces pensées spontanées. Les victimes ont l’habitude de procéder à une auto-évaluation moins objective. Dans la plupart des cas, elles se considèrent comment incompétentes dans certains domaines. Les pensées automatiques négatives vont donc toujours de pair avec la perte de confiance en soi. La seule solution, face à des états émotifs très intenses, est, selon les psychologues, de se changer les idées.